Maintenir une activité physique après un accident vasculaire cérébral

L'accident vasculaire cérébral est l'une des principales causes de morbidité et de mortalité dans le monde. Selon l'Organisation mondiale de la santé, près de 15 millions de personnes sont victimes d'un accident vasculaire cérébral chaque année et environ 6 millions en meurent.

Quelques informations sur l'accident vasculaire cérébral :

  1. L'AVC est plus fréquent chez les personnes âgées, mais il peut toucher des personnes de tous âges.
  2. Les facteurs de risque de l'AVC sont l'hypertension artérielle, le tabagisme, le diabète, l'obésité, la sédentarité, le stress et une alimentation déséquilibrée.
  3. Les symptômes de l'AVC comprennent la perte soudaine de la parole, la paralysie d'un côté du corps, la perte de la vision d'un œil, la perte d'équilibre et la confusion. Si vous ou une personne de votre entourage présente ces symptômes, il est important de consulter immédiatement un médecin. Plus vite vous serez soigné, plus vous aurez de chances d'atténuer les effets de l'AVC.
  4. Le traitement de l'AVC vise principalement à réduire l'obstruction de l'artère cérébrale et à prévenir l'aggravation des lésions cérébrales. Le traitement peut comprendre des médicaments, une intervention chirurgicale ou une thérapie de réadaptation. Il est important de suivre le plan de traitement recommandé par votre médecin pour réduire les effets de l'AVC et améliorer votre qualité de vie.
  5. La prévention des accidents vasculaires cérébraux est essentielle pour réduire le risque d'en subir un. Les mesures préventives comprennent la surveillance régulière de la tension artérielle, l'arrêt du tabac, le contrôle du diabète et de l'obésité, l'exercice physique régulier, une alimentation saine et équilibrée et une bonne gestion du stress.

Il est également important de consulter régulièrement votre médecin pour surveiller votre état de santé et identifier les facteurs de risque d'AVC.

Mieux vivre après un accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral peut avoir de graves conséquences physiques et mentales, qui peuvent affecter la capacité d'une personne à se déplacer et à faire de l'exercice. Cependant, l'exercice physique peut être bénéfique pour la récupération et la réadaptation des personnes ayant subi un AVC.

Voici nos meilleurs conseils pour maintenir une activité physique après un accident vasculaire cérébral :

  1. Consultez votre médecin :

    Avant de commencer un programme d'exercices, il est important de discuter de vos objectifs avec votre médecin ou votre spécialiste en réadaptation et de suivre leurs recommandations.

    Ils peuvent évaluer votre condition physique et vos limitations, vous recommander un programme d'exercices adapté à votre situation ou vous aider à déterminer si vous avez besoin de l'aide d'un professionnel de la rééducation ou d'un entraîneur personnel.

  2. Allez à votre rythme :

    Commencez lentement et augmentez progressivement l'intensité et la durée de vos séances d'entraînement. Après un accident vasculaire cérébral, il est important de ne pas surmener votre corps et de commencer lentement afin de ne pas vous mettre en danger.
    Commencez par des exercices de faible intensité, comme la marche, la natation ou le vélo stationnaire, et augmentez progressivement l'intensité et la durée de vos séances d'entraînement.

  3. Renforcement des muscles :

    Le renforcement musculaire peut aider à renforcer les muscles affaiblis par l'AVC et à améliorer l'équilibre et la coordination. Utilisez des poids légers et augmentez progressivement la résistance au fil du temps.
    N'hésitez pas à demander à un professionnel de la réadaptation ou à un professeur d'activité physique adaptée (APAT) de vous aider à mettre en place un programme de renforcement musculaire adapté à votre condition physique. 4.

  4. Faire de l'exercice régulièrement :

    Pour que l'activité physique ait un réel impact sur votre santé, vous devez être régulier, mais n'oubliez pas de vous reposer lorsque vous en avez besoin.

    Il est important de faire régulièrement de l'exercice pour maintenir et améliorer sa forme physique, mais il est également important de se reposer et de récupérer entre les séances d'exercice. Écoutez votre corps et faites des pauses lorsque vous en avez besoin.

  5. Faire de l'exercice en groupe :

    Faire de l'exercice en groupe ou avec un partenaire peut être un moyen de se motiver et de se soutenir mutuellement.
    C'est aussi l'occasion de socialiser et de rencontrer de nouvelles personnes qui partagent (ou non !) vos défis et vos motivations.

  6. Utiliser des aides à la marche :

    Si vous souffrez de faiblesses musculaires associées à des problèmes de marche, des dispositifs tels que les lève-pieds ou les orthèses crurales peuvent être des solutions pour vous aider à vous déplacer avec plus d'aisance et de sécurité.
    Les aides à la marche sont des dispositifs orthopédiques de soutien des articulations de la cheville, du genou ou de la hanche qui peuvent contribuer à améliorer la mobilité et la fonction musculaire chez les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral ou d'autres troubles neurologiques.
    N'hésitez pas à demander à un professionnel de la réadaptation de vous aider à déterminer quel appareil vous convient le mieux et comment en tirer le meilleur parti.

  7. Faire de l'exercice en plein air :

    Faire de l'exercice à l'extérieur peut être bénéfique pour votre santé physique et mentale. L'air frais et la lumière naturelle peuvent vous aider à vous sentir plus frais et plus en forme.
    Si vous le pouvez, optez pour des activités de plein air telles que la marche, le vélo ou la natation dans une piscine extérieure.

Conclusion

Il est important de maintenir une activité physique appropriée après un accident vasculaire cérébral, car elle peut contribuer à améliorer la force, l'endurance, l'équilibre et la coordination, ainsi qu'à réduire la fatigue et la dépression.

N'hésitez pas à demander à votre médecin ou à votre rééducateur de vous aider à trouver l'exercice adapté à votre condition physique et à vos limitations. En suivant ces conseils, vous pouvez rester en bonne santé et actif après un accident vasculaire cérébral.

Newsletter

Écrit par :

Hugo Dorus

Hugo Dorus

3 1 vote
Évaluation de l'article
invité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, vous pouvez le donner en commentaire !x